Traversée Berhault – Mont Viso

La traversée Berhault au Mont Viso

Le Viso depuis Giacoletti

La traversée Berhault est le nom donné pour la traversée partant du col de la Traversette au sommet du Mont Viso dans le Queyras. Pas moins de 6 kilomètres d’arête, et 2000m de dénivelé. Faites pour la 1ère fois en 1965 en 5 jours par 2 guides italiens et aujourd’hui gardiens du refuge Valante et Quintino Stello, Patrick Berhault la fit en 2 jours en plein hiver lors de sa traversée des alpes. Nous la ferons aussi en 2 jours mais en version luxe avec nuit en refuge !!

Le Viso est une destination de choix quand il fait mauvais dans les alpes du nord, en peut pratiquer la montagne sous toute ses formes, grande voie sportive, terrain d’aventure, course mixte et traversée d’arête. Voulant gravir le Viso sans pour autant choisir la voie normale notre choix se porta sur la traversée Berhault. Aprés une nuit au refuge Giacoletti nous voila parti pour un grand voyage sur un fil avec pour cible le vaisseau de Pierre (nom donnée par les italiens au Viso). La traversée se décompose en 4 parties au

Le Queyras vu depuis le Vissolotto

caractère différents :

  • du col de la Traversette au Pas Giacoletti , de la randonnée vertige avec quelques pas de grimpe mais avec des spits tout du long, (un peu trop même), les rappels sont équipés.
  • Du pas Giacoletti au Pas Due Dita, il d’agit d’une course d’arête plus classique, cette fois sans les spits, hormis au quelques rappels obligatoire.
  • accés en heure au Refuge Vallanta ou nous avons dormi
  • du Pas Due Dita au col des Cadreghe di Viso, ascension du Vissolo, qui est de la grimpe montagne, sans équipement mise à part la descente sur le col où se trouve des rappels, tous ne sont pas obligatoire et beaucoup peuvent se désescalader.
  • du col des Cadreghe di Viso au sommet du Viso, course mixte ou rocher par l’arete N-NO. Nous avons entièrement fait cette partie sans mettre les crampons en gravissant la tour rouge et le ressaut rouge d’aprés.

Arrivée au Sommet du Viso

La descente du Viso par la voie normale n’est pas difficile mais le retour jusqu’au refuge Quintino Sella est longue. Tout au long du parcours nous avons été accompagné par la Nebia, brouillard de la plaine du Po qui vient lécher la crête et qui se fait repousser par les thermiques du Queyras. Cette nébia nous a quelque peu boucher la vue et refroidi mais sans pour autant gâcher le plaisir de cette course. Nous avons rencontré pas loin d’un dizaine de croix sur la totalité de l’arête avec à chaque fois un « livre d’or » du sommet, nous n’avons pas  pris le temps de tous les remplir mais cette « coutume » ce voit principalement sur les sommets italiens, preuve de leur attachement à leur montagne.

Au total 2 journées de 12h refuge, pas mal de manip de cordes, un équipement de rappel au top, mais une première partie sur-équipé. L’avantage de cette course c’est qu’elle peut se scinder en plusieurs parties, grâce à des échappatoires régulier.

 

Matériel : corde de 50m à simple, 6 dégaines, aliens Vert et Jaune, camalot 0,5 à 2, petit jeu de  petit cablé

Logistique : possible en 2 jours : jour 1 :départ parking Plan del Ré ->Col de la Traversette -> Pas Due Dita -> refuge Vallanta. Jour 2 : refuge Vallanta->Pas Due Dita->Vissoloto->Mont Viso-> Refuge Quintino Sella -> Parking Plan del Ré
Réalisé en 4 jours avec trajet routier compris. Jour 1 avec départ depuis le refuge Giacoletti. Jour 2 avec nuit à Quintino Sella.

Topo : montagne mag n° 370 et topo du Queyras

 


Galerie photo cliquez sur une photo pour ouvrir le diaporama

Laisser un commentaire


*